sacrees paroles  qui sommes nous  lectures reflexions  contact  facebook

La prière centrale dans le Judaïsme

Il ne fait pas de doute que la Amida, les 18 bénédictions, « chmoné esré, » est le centre de la prière quotidienne du juif pieux.

Elle est nommée tout simplement « Tephila », la prière. Récitée trois fois par jour, debout, les pieds joints, le priant se présentant devant son créateur comme devant un roi.
Les prières peuvent se classer selon ces trois registres :
• Prières prescriptives, rappel des devoirs : Le Cheema et ses bénédictions.
• Prières de glorification : le Kaddish.
• Prières de demande et de remerciement : « Modeani lephanera » du matin au réveil.
La Amida réunit la louange, la demande et le remerciement.

La prière remplace le service du Temple dans la pratique synagogale. Ceci explique ses horaires. La prière du matin, « Chaarit », correspond au service du matin, le plus important. La prière de l’après-midi, « Minrah », au sacrifice d’oblation. La prière du soir, « Arvit », correspond au moment où on réunit les braises pour consumer complètement les offrandes de la journée.
Le Cheema Israël est récité à la prière du matin et du soir. La Amida est dite au trois prières et elle fait suite au Cheema lors de la prière du matin et du soir.
A ce cadre général, s’ajoute d’autres dévotions liées à des circonstances particulières dont la source se trouve dans les livres de l’exode, du lévitique et du deutéronome : office supplémentaire, « moussaf », pour le Chabbat et les fêtes, prière pour le début du mois, Roch Hodech…

La structure de la liturgie a été élaborée par la synagogue et les rabbins. Elle se fixe après la destruction du Temple en 70. Depuis plusieurs décennies, pour ne pas dire deux siècles, ils existaient trois grands courants dans le judaïsme : les saducéens, les esséniens et les pharisiens. Le courant saducéen, attaché au Temple et à la dynastie sacerdotale, s’éteint avec la destruction de celui-ci. Le courant essénien se tarit du fait de son isolement. Le courant pharisien monte en puissance depuis la création du Grand Sanhedrin pour finalement rester seul après 70. Le judaïsme rabbinique tel que nous connaissons aujourd’hui en est issu.

La « Amida » et sa structure :

La Amida selon la tradition, été fixée par les hommes de la « Grande Assemblée ». La tradition fait remonter l’origine de celle-ci à Moïse ( Nb 11,23). Historiquement la « Grande Assemblée » semble être établie dans la période postexilique autour de -339. Plus sûrement elle est fixée sous Gamaliel II de Yavné (40-138), donc après la destruction du second Temple et l’essor du mouvement pharisien.

Le nombre de 18 bénédictions est ancien et ne correspond pas exactement au contenu. Il s’agit en fait d’un nombre fixé pour des raisons symbolique.
Le tétragramme est prononcé 18 fois, soit 72 lettres. Or une tradition fait référence au chapitre 14 de l’Exode, verset 19 à 21. Chacun de ces trois versets contiennent 72 lettres. En les combinant l’un à l’autre , on obtient 72 noms de trois lettres. Chacun de ces noms représentent un nom particulier de Dieu. Moise aurait invoqué ces 72 noms pour fendre la mer rouge.
Les trois premières bénédictions sont des louanges et les trois dernières, des bénédictions de remerciement. Au sein de ce cadre se développent 12 demandes, plus une, concernant les hérétiques.
Ce noyau central est sujet à des variations selon la période. Par exemple pour Chabbat il est remplacé par une seule bénédiction, glorifiant le septième jour. La Amida est donc ramenée à 7 bénédictions, sept, comme les jours de la semaine.
Voyons maintenant le texte de plus près.

תפילת העמידה
Prière de la Amida.


אֲדנָי שפָתַי תִּפְתָּח וּפִי יַגִּיד תְּהִלָּתֶךָ:
Adonaï ouvres mes lèvres et ma bouche dira ta louange


1à3 : bénédictions d’introduction :

1 : Les Pères :
Béni sois-tu Adonaï* , notre Dieu et Dieu de nos pères (et de nos mères), Dieu d’Abraham, (Dieu de Sarah), Dieu d’Isaac,(Dieu de Rebecca), Dieu de Jacob, (Dieu de Rachel, Dieu de Leah).
Le Dieu grand, fort et redoutable, Dieu élevé. Qui dispense des grâces bonnes, propriétaire de toutes choses.
Béni sois-tu Adonaï, notre Dieu et Dieu de nos pères, Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob.
Qui se souvient des mérites des pères et qui fait venir la libération pour les enfants de leurs enfants en raison de son nom avec amour.
Roi aidant, secourant et protecteur.
Béni sois-Tu, Adonaï*, bouclier d’Abraham.
2 : La toute puissance de Dieu :
Toi, tu es grand pour toujours, Adonaï, toi, qui fait vivre les mortels abondant en secours.
(En été) Qui fait descendre la rosée.
(En hiver) Qui établit le vent et descendre la pluie.
Celui qui nourrit les vivants avec compassion, qui fait vivre les mortels par bonté, qui soutient ceux qui sont tombés qui guérit les malades et qui brise les chaines.
Qui établi sa fidélité a ceux qui dorment de la poussière. Qui est comme toi sur les forts. Qui ressemble à toi, roi, qui fait mourir et qui fait vivre et qui fait germer le salut.
Tu es sûr pour les vivants et les morts.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui fait vivre les mortels.
3 : Sanctification
Tu es saint et saint est ton nom et les saints tout le jour te loueront.

4 à 16 : Demandes :

• 4 à 6 : Des biens spirituels.
4 : Connaissance :
Toi qui a donné à l’homme l’intelligence et enseigné à l’humain le discernement, donne nous l’intelligence, le discernement et la sagesse.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui donne la connaissance
5 : Repentir :
Fais nous revenir à ta Torah et rapproche nous de ton service, notre Roi. Ramène-nous à un repentir complet devant ta face.
Béni soi-tu, Adonaï, qui accueilles le repentir.
6 Pardon :
Pardonne-nous car nous avons manqué. Acquitte nous, notre Roi, car nous avons péché. Car tu es un Dieu bon et indulgent.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui donne le pardon en abondance.

• 7 à 10 : Des biens matériels.
7 : La rédemption :
Vois nos tourments et plaide notre cause. Rachète nous d’une rédemption parfaite et rapide en raison de ton nom, car tu es un rédempteur puissant.
Béni sois-Tu, Adonaï, rédempteur d’Israël.
8 : Guérison :
Guéris nous et nous serons guéris. Sauve nous et nous serons sauvés, car tu es notre gloire. Fais venir le remède parfait sur nos plaies car tu es un Dieu guérisseur, sûr et compatissant.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui guérit les souffrants de ton peuple Israël
9 : la prospérité et les années :
Bénis sur nous, notre dieu, cette année et les récoltes pour être bonnes et donne (en été : la bénédiction (en hiver : la rosée et la pluie, en bénédiction) sur la terre et rassasie nous de ta bonté. Bénis notre année comme les années bonnes.
Béni sois tu, Adonaï, qui bénit l’année.

• 10 à 13 : l’aide spirituelle pour le peuple.
10 : Le retour des Exilés :
Sonne le grand Shofar pour notre libération, et lève le drapeau pour rassembler nos exilés et rassemble nous vite des quatre coins de la terre pour notre pays.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui rassemble les dispersés de ton peuple Israël.
11 : La restauration du droit en Israël :
Fais revenir nos juges comme autrefois et nos conseillés comme avant et détourne de nous l’angoisse et la tristesse et règne vite sur nous, toi, Dieu de compassion et de bonté. Rectifie-nous dans la justice et le jugement.
Béni sois Tu, Adonaï, roi de justice et de jugement.
12 : Les hérétiques :
Nulle espérance pour les calomniateurs et tous les hérétiques en un clin d’œil tu les détruis. Tous les ennemis de ton peuple, rapidement, seront retranchés. Les orgueilleux tu élimine, tu ruine, tu renverse. Tu les allège, tu les abaisse, tu les humilie rapidement en nos jours.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui ruine les ennemis et humilie les superbes.
13 : Les justes :
Sur les justes, et les pieux et sur les anciens et le reste de ton peuple de la maison d’Israël et le reste de leurs juges et sur les prosélytes justes et sur nous, que ta miséricorde soit touchée Adonaï, notre Dieu. Et donne un bon salaire à tous ceux qui croient en ton nom dans la vérité. Etablis notre part avec eux pour toujours et que nous ne soyons pas confondus car en toi nous croyons.
Béni sois-Tu, Adonaï, soutien et espérance pour les justes.

• 14 à 16 L’aide matérielle pour le peuple.
14 : Reconstruction de Jérusalem et du Temple :
Reviens par ta miséricorde à Jérusalem, ta ville et habite en son milieu comme tu l’as dit. Reconstruis-la bientôt dans nos jours, construction éternelle. Et le trône de David, ton serviteur vite, en elle, établis-le.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui reconstruit Jérusalem.
15 : La Restauration de la lignée de David :
Le rejeton de David, ton serviteur, fais vite germer et dresse sa corne dans ton secours car vers ton secours nous avons espéré tous le jour et ceux qui espèrent vers le secours.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui fait germer la corne du secours.
16 : L’accueil de la prière :
Ecoute notre voix. Adonaï notre Dieu, épargne nous et sois compatissant avec nous. Reçois avec compassion et bienveillance notre prière car tu es un Dieu qui écoute la prière et les supplications. De ta face, notre Roi, ne nous renvoie pas les mains vides, car tu écoute la prière de ton peuple Israël avec bienveillance.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui entend la prière.

17 à 19: Final conclusif

17 : Le service du temple :
Agrée, Adonaï, notre Dieu ton peuple Israël et sa prière. Fais revenir le service dans le Devir de ta maison et les sacrifices d’Israël et sa prière, reçois-la avec amour et bienveillance. Sois d’une bienveillance permanente pour le service d’Israël ton peuple. Que nos yeux voient ton retour à Sion dans ta bonté.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui fais revenir la Présence à Sion.

18 : La louange :
Nous te louons* toi qui es Adonaï notre Dieu, le Dieu de nos pères pour toujours. Rocher de nos vie, bouclier de notre salut tu es de génération en génération. Nous te louons et nous disons ta louange sur nos vies attachées à ta main et sur nos âmes confiante en toi. Et sur tes miracles de tous les jours et sur tes merveilles et tes bontés de tous temps. Le soir et le matin et le midi. Le bien car ta bienfaisance ne cesse pas. Car ta compassion ne cesse pas. Depuis toujours notre espoir en toi.
Pour tout cela que soit loué et exalté ton Nom notre Roi eternel pour toujours. Tous les vivants te rendent grâce. Ils louent et bénissent ton grand nom avec vérité Dieu de notre salut et notre libérateur.
Béni sois-Tu*, Adonaï, et ton nom est bon et à toi revient d’être loué.

La bénédiction des koanim.

Notre Dieu et le Dieu de nos père, bénis-nous de la triple bénédiction écrite dans la Torah par la main de Moïse, ton serviteur, dite par la bouche d’Aaron et ses fils, peuple de ta sainteté comme il est dit :
Qu’Adonaï te bénisse et te garde, ainsi soit-il. ( כֵּן יֽהִי רָצוֹן)
Qu’Adonaï face resplendir son visage sur toi, et qu’il te soit compatissant, ainsi soit-il.
Qu’Adonaï élève son visage sur toi et établisse sur toi la paix. Ainsi soit-il.
19 : La Paix
Etablis sur nous la paix, la bonté, et la bénédiction, la faveur, l’amour et la compassion et sur tout Israël, ton peuple. Bénis nous notre père, tous ensemble dans la lumière de ta face. Car dans la lumière de ta face tu nous as donné, Adonaï, notre Dieu, la Torah de la vie et l’amour de Hessed et la justice, et la bénédiction et la compassion et la vie et la paix. Qu’il soit bon à tes yeux de bénir tout ton peuple Israël, en tout temps et à toute heure dans ta paix.
Béni sois-Tu, Adonaï, qui béni son peuple Israël dans la paix.

Kédoucha : Nous sanctifions ton Nom dans ce monde comme il l’est par tes messagers dans le ciel, selon ce qui est écrit par la main de tes prophètes :
« Ils se disent l’un à l’autre : « Saint, Saint, Saint, Adonaï Tzabaot. Sa gloire remplit tout l’univers. »
Et s’unissant dans leur louange ils disent :
« Bénie soit la majesté d’Adonaï depuis son lieu »
Et dans l’Ecriture il est dit :
« L’Eternel règne à jamais, ton Dieu règne, Sion, de génération en génération. Hallelouyah.

Groupe Abraham Duchère. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Mercredi 21 septembre 2016.

Groupe Abraham Duchère

C/o Foyer protestant de la Duchère
309 Av A. Sakharov
69009 LYON
FRANCE

04 78 35 30 66
info@groupe-abraham-duchere.fr

Mentions légales

Back to Top