sacrees paroles  qui sommes nous  lectures reflexions  contact  facebook

La prière musulmane Al-fatiha

A travers cette présentation nous allons essayer de mieux cerner le sens de la prière musulmane, notamment à partir de la sourate Al –Fatiha.

I La prière, une transcendance :

La prière (salât), au sens cultuel et liturgique du terme est l’expression de l’adoration par excellence, elle occupe donc une place centrale pour le croyant dans sa relation à Dieu. 2ème pilier de l’islam, elle fait suite à la profession de foi (la shahada), ainsi le Coran exhorte à sa pratique : « Soyez assidus aux prières, surtout la prière médiane ; et tenez-vous debout devant Dieu, avec humilité… » Coran 2/238.

La prière (salât), englobe plusieurs formes d’adoration :
1 La remémoration et le rappel de Dieu (dhikr) ;
2 La récitation du Coran ;
3 La gestuelle corporelle : station debout (iqama), inclinaison (roukouh), protestation (soujoud);
4 L’invocation et la demande (du’a), notamment durant la prosternation, moment de proximité avec Dieu (symboliquement, l’intellect aql ET le Cœur QALB, en amour mutuel avec Dieu, dans une reconnaissance réciproque, AL RIDA une satisfaction commune). L’Homme agrée Dieu et Dieu agrée l’Homme !
5 La présence du cœur (hudhur al-qalb).

La prière (salât), est un moyen de recueillement et de communication avec le Tout-autre. A tel point qu’elle a été prescrite, ainsi que les éléments du crédo (Coran 2/285), auprès de Dieu et non en descente du Coran (tanzil), durant le voyage nocturne du Prophète, Al isra oua Al miraj1 , cela après l’année de la tristesse, durant laquelle le Prophète perd son épouse Khadija, après les années de bannissement (plus de 3 ans) et viendra ensuite la perte de son oncle Abu Talib qui lui assurait l’immunité à la Mecque. Ce voyage sera lu et compris comme une de réconfort pour le Prophète.
« L’envoyé a cru, ainsi que les croyants, en ce qui lui a été révélé de la part de Son Seigneur. Tous ont cru en Dieu, en Ses anges, Ses livres, Ses envoyés, Nous ne faisons aucune distinction entre Ses envoyés. Ils disent : « Nous avons entendu et nous avons obéi ; accorde-nous Ton pardon, Toi notre Seigneur ; c’est vers Toi que s’accomplit le grand retour » Coran 2/285

La prière (salât), implique une purification (tahara), extérieure (les ablutions, udhu) et intérieur (niya intention qui précède toute chose, acte, pensée, etc…).
« Dieu aime ceux qui se repentent (reviennent constamment vers Lui) sans cesse et Il aime ceux qui se purifient… » Coran 2/222. Le Prophète donnera la parabole de la personne qui se lave 5 fois par jour dans une rivière pour la purification.

II Al-Fatiha : dialoguer avec la transcendance :

1 Au nom d’Allah, le Tout et Très Rayonnant d’Amour.
2 La louange est à Allah, l’Enseigneur des êtres de l’Univers.
3 Le Tout et Très Rayonnant d’Amour.
4 Le Souverain du Jour de la Redevance.
5 C’est Toi Seul que nous adorons et c’est bien Toi dont nous implorons le Secours.
6 Guide-nous dans le chemin qui exige la rectitude.
7 Le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits, qui ne font pas l’objet du courroux et qui ne s’égarent point.

Etymologiquement, elle signifie « ouverture ». mùais elle poret également d'autres noms : dont la mère du Coran, car elle synthétise le message coranique et les sept versets répétés : « Nous t’avons, certes, donné les sept versets que l’on répète, ainsi que le Coran sublime » Coran 15/87.

La Fatiha est un don de Dieu qui permet de souvenir de Lui :  « Certes, c’est Moi Dieu ; point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salât pour te souvenir de Moi » Coran 20/14

Elle est récitée au moins 17 fois par jour, durant les prières quotidiennes, après l’entrée en prière en prononçant le takbir "Allah ouakbar = Dieu est Le plus grand"

1 Au nom d’Allah, le Tout et Très Rayonnant d’Amour : signifie que toute chose est par Dieu et que le but est Dieu.

2 La louange est à Allah, l’Enseigneur des êtres de l’Univers : les choses étant par Lui et de Lui alors la louange coule de source et c’est par Lui que les bienfaits nous arrivent et nous comblent.

3 Le Tout et Très Rayonnant d’Amour : Son adoration et Sa connaissance ne sont par Sa grâce, afin que l’espérance (raja) naisse dans le cœur.

4 Le Souverain du Jour de la Redevance : Le glorifier car il n’existe pas de royaume à part le Sien et espérer en Lui pour le jour de la Redevance qu’Il détient

5 C’est Toi Seul que nous adorons et c’est bien Toi dont nous implorons le Secours : cela renouvelle « l’impuissance » (ajz) de l’Homme et son besoin (faqr) et l’enracine dans la certitude que son adoration pour Lui est le fruit de procéder à un service d’adoration (ubudia), d’être à Son service, d’être un serviteur de Dieu.

6 Guide-nous dans le chemin qui exige la rectitude : après l’Avoir loué et Glorifié, en montrant notre impuissance, notre besoin de Son aide, vient la demande la plus importante, le chemin qui mène à Sa proximité et à Sa satisfaction.

7 Le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits, qui ne font pas l’objet du courroux et qui ne s’égarent point : on précise et détaille notre demande de guidance, pur être sur le chemin des prophètes, des véridiques, des saints et non des égarés, de ceux qui nient Dieu.


Nous finissons par dire « Ameen » et à chaque partie récitée, Dieu prend à témoin les anges que Ses adorateurs l’Adorent.
La Fatiha a pris une telle importance qu’on la récite pour toute occasion heureuse ou malheureuse (naissance, mariage, décès, célébration, etc…)

 

1 : Vers l’an 619, voyage que le Prophète a accompli de la Mecque vers Jérusalem (Al isra, où il pria avec des prophètes) et de Jérusalem vers Dieu (ascension Al miraj), à travers les cieux où il rencontra des prophètes. Les prières,d’abord au nombre de 50 par jours, seront « réduites » à 5 par jour, sur conseil de Moïse (mais une prière vaut 10...)

Groupe Abraham Duchère

C/o Foyer protestant de la Duchère
309 Av A. Sakharov
69009 LYON
FRANCE

04 78 35 30 66
info@groupe-abraham-duchere.fr

Mentions légales

Back to Top